De la science dans l'art

En collaboration avec une entreprise de génie acoustique, Soft dB inc., j'ai  mis au point une technique de mesures acoustiques unique qui me permet d’ajuster la table d’harmonie et le dos de mes instruments pendant leur fabrication. En plus de maximiser la performance acoustique de chaque instrument, cette approche assure une certaine constance de la signature acoustique.


Ainsi, lorsque la table d’harmonie d’un instrument est bien avancée, elle est soumise à une excitation impulsionnelle répétitive produite par un actionneur vibratoire émettant du bruit blanc. Un microphone placé face à la composante testée enregistre le bruit émis par celle-ci et envoie un signal à un analyseur FFT (développé par la compagnie Soft dB inc). Cet analyseur présente ensuite un spectre de la réponse acoustique de la table d’harmonie.


Comme luthier, je peux ensuite utiliser ces informations pour retravailler la table de l’instrument afin d’ajuster le son qu’elle produira.

Exemple du spectre acoustique émis par une table d’harmonie en cours de fabrication.

graphique.jpg

En parallèle, je m’assure de bien comprendre le rayonnement du son produit par chaque instrument, surtout lorsque je conçois de nouveaux modèles. En utilisant un autre appareil de mesure mis au point par la compagnie Soft dB, le I-Track, j’obtiens des images du champ acoustique rayonné par les instruments en cours de fabrication; je peux donc voir par où se propage le son en fonction de la fréquence.

Exemple d’images acoustiques réalisées sur deux tables de guitares archtops modernes.

signature acoustique.jpg